IMPACTS NUISANCES INDUSTRIELLES À L'AGRICULTURE

Les flux rss du siteImprimer la page

Veiller sur la qualité des sols et des productions agricoles

La Chambre d’agriculture réalise des études d’impacts des industries sur l’agriculture avec différents partenaires (Carrières Lafarge, ISDND d'Espira de l'Agly, UTVE de Calce).

Les industriels ont la propriété des résultats, la Chambre d’agriculture est prestataire de service.

La Chambre d’agriculture veille sur l’impact des industries sur l’agriculture

Le service Eau-Environnement poursuit la conduite de différentes études depuis plusieurs années afin de mesurer l’impact sur l’agriculture de certaines activités industrielles présentes dans le département.

L’environnement proche des industries est souvent constitué de parcelles agricoles, notamment des vignes. Ces travaux sont faits en partenariat avec les industriels. Ces industriels pour lesquels ces études sont réalisées depuis plusieurs années et sont toujours en cours sont Lafarge (carrières à Baixas et Espira), Véolia (installation de stockage de déchets non dangereux à Espira) et le Sydetom 66 (incinérateur à Calce).

La Chambre d’agriculture ne s’oppose bien sûr pas à ces activités mais préconise la mise en œuvre de suivis afin de surveiller leur impact sur les sols et les productions agricoles et ainsi garantir la qualité des produits.

Dans le cadre des études en cours, différentes observations, prélèvements de sols, de végétaux, de raisins ou de vins sont régulièrement analysés afin de garantir qu’aucune augmentation d’éléments polluants ou effets préjudiciables à l’activité des agriculteurs des secteurs concernés ne sont observés.

Allant au-delà des réglementations actuellement en vigueur, ces suivis permettent, en toute transparence, de mesurer donc de connaître l’évolution d’éventuels impacts et d’agir en conséquence pour les limiter si besoin.

Les résultats de ces études appartiennent aux industriels et leur existence est une garantie dont ils sont demandeurs et que la Chambre d’agriculture leur apporte.

Le partenariat est en tous points excellent. La Chambre conduit d’ailleurs pour certains d’entre eux des études autres que les veilles d’impacts : revégétalisation ou suivi de biodiversité de sites par exemple.

Votre contact

Estelle GORIUS

Service Eau-Environnement. Déchets agricoles. Études de l’impact des industries. Biodiversité

Tél : 04 68 35 97 67